Pour réduire les inégalités dont sont victimes les groupes les plus marginalisés et discriminés au Mali et au Niger, le consortium Oxfam à travers son programme Voice, a accordé un financement de plus de 130 millions de F CFA à l’ONG Accountability Lab-Mali. Le projet financé vise à promouvoir l’innovation à travers la mise en place d’un espace de partage entre les acteurs et les bénéficiaires clés du programme Voice.

Un réseautage pour faire la lumière sur les nouvelles approches. C’est l’initiative innovante d’Accountability Lab-Mali soutenue par l’ONG internationale Oxfam à travers son programme Voice. Ce projet, lancé officiellement le mardi 14 août 2018 à Bamako, concerne le Mali et le Niger. Il vise essentiellement à mettre les partenaires au cœur de leur apprentissage dans la perspective d’influencer la question des groupes les plus marginalisés et discriminés. L’objectif vise aussi à impliquer les groupes cibles dans cette réflexion pour une réussite des actions menées sur le terrain.

« Nous avons beaucoup de projets et de programmes qui interviennent sur le terrain depuis des années, mais les problèmes demeurent. C’est pourquoi, nous avons initié ce projet pour impliquer les bénéficiaires eux-mêmes dans la prise de décision et dans la recherche des solutions à leurs problèmes », a expliqué le directeur pays d’Accountability Lab-Mali, Moussa Kondo. Selon lui, durant les deux prochaines années, son ONG créera un espace d’échanges, de partage d’idées et de stratégies pour réduire le faussé dans la société.

« Nous devons agir. Les conditions doivent être créées pour que ces personnes ne soient plus marginalisées dans la société. Ils méritent de vivre dignement comme tout le monde. Au Mali comme au Niger, nous allons œuvrer pour innover dans ce sens », a indiqué M. Kondo.

Saluant l’équipe pays d’Accountability Lab pour cette initiative « innovante », Ramata Coulibaly, point focal du programme Voice à Oxfam-Mali, a rappelé les objectifs visés par le programme. Selon elle, Voice est une initiative du Royaume des Pays Bas exécutée par le consortium Oxfam dont l’objectif est d’éliminer, dans dix pays à revenu faible en Afrique et en Asie, les différentes inégalités dont sont victimes les groupes les plus marginalisés et discriminés.

« Il y a trois piliers. Primo, nous avons Empower pour assurer une forte participation des groupes marginalisés dans la société. Secundo, il y a Amplifier qui consiste à développer le réseautage et des alliances pour atteindre une masse critiques dans la perspectives de changer les normes et les attitudes. Tertio, il y a le volet Influencer qui vise à faciliter le lobying des groupes et leurs représentants », a expliqué Mme Coulibaly précisant que l’initiative d’Accountability lab cadre donc « avec les objectifs de Voice et qu’elle facilitera le lien et l’apprentissage, l’une des composantes essentielles du programme en vue d’inclure les personnes qu’il faut avec des visions différentes ».

Le lancement a été l’occasion pour les ONG et autres organisations bénéficiaires du programme Voice au Mali de saluer Oxfam et le Royaume des Pays Bas. Ils ont promis leur disponibilité pour soutenir Accountability lab dans l’exécution du projet.

S. I. K.

30minutes.net

14 Aout 2018