Abuja sera le théâtre aujourd’hui d’une cérémonie pas comme les autres : il s’agira de désigner le fonctionnaire nigérian le plus honnête.

Aux yeux de ses organisateurs, « Integrity Idol » doit surtout servir à faire évoluer le débat sur la corruption. Il s’agit moins de critiquer les puissants qui auraient fauté mais de féliciter les fonctionnaires qui auraient résisté aux bakchichs. Le concours « Integrity Idol » a déjà été organisé au Mali et au Libéria, mais au Nigeria, c’est une première.